Les responsables de l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf) ont organisé une séance d’échanges et d’explications au profit des élus locaux, des membres de la société civile et des populations de la Commune de Ouidah. Cette action fait suite à la prise d’un décret du Gouvernement qui a déclaré la zone dite « domaine Aho » à Ouidah d’utilité publique après une décision de justice. Les implications de ce décret leurs ont été exposées afin de mettre un terme aux différentes rumeurs colportées sur le domaine. En échangeant à bâtons rompus avec les populations et diverses autorités politico-administratives de cette commune, l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf) entend couper court aux rumeurs et intoxications entretenues par des opposants en panne d’inspiration. Victorien Kougblénou, le Directeur général de l’Andf a expliqué que cette décision du gouvernement est intervenue pour pacifier la ville de Ouidah parce l’application de la décision de justice était une source probable de graves troubles à l’ordre public.

Prenant toute la mesure de cette situation, le Gouvernement a alors joué son rôle régalien de garantir la paix et la sécurité sociale et de préserver l’ordre public. Dans cette dynamique, une commission comprenant toutes les parties verra bientôt le jour pour gérer la suite du processus. Jean-Claude Codjia, le préfet de l’Atlantique s’est félicité quant à lui de cette approche participative et a invité les élus locaux à propager la nouvelle. Il n’est question pour le gouvernement de prendre immédiatement possession de ce domaine de 3343 hectares. En amont, il faudra d’abord définir les modalités d’application et de mise en œuvre de cette décision. Conformément au décret, l’aboutissement de ce dossier doit tenir dans un délai de douze mois.

AT/Actubenin

Laisser un commentaire