Le Président de la République, Patrice Talon s’est adressé, ce 31 Juillet 2018, la veille de la commémoration de la fête de l’indépendance, au peuple béninois. Dans son message empreint de solennité, Patrice Talon a passé en revue les différentes réformes engagées par son gouvernement depuis le 6 avril 2016. Il est également revenu sur la proposition de loi portant amendement de la constitution par voie référendaire. Tout en saluant la pertinence de cette proposition de loi, il a laissé entendre qu’il n’organisera pas de référendum. « J’ai décidé chers compatriotes de ne pas user de cette faculté et donc de ne pas organiser de référendum sur ce sujet », a-t-il déclaré. Les raisons évoquées par le Président Patrice Talon sont doubles. D’abord parce que dans son état actuel la loi organique sur le référendum ne lui permet pas de recourir sans méconnaitre cette disposition essentielle « Je suis garant de la légalité républicaine ». Ensuite parce que le coût de l’organisation du référendum mettrait, selon lui, à contribution la trésorerie de l’Etat pour un montant incompatible avec sa volonté de consacrer les ressources actuelles aux besoins vitaux de la population. « Les référendums coûtent chers et nous sommes à quelques mois des élections législatives. La réforme initiée par l’Assemblée nationale est importante certes mais ne constitue pas à mes yeux pour l’heure un enjeu prioritaire », a-t-il ajouté.

Léonce Adjévi/Actubenin

Laisser un commentaire