Une nouvelle page de l’histoire démocratique du Bénin sera écrite ce jeudi 31 octobre 2019 au Palais des gouverneurs. Les députés, en séance plénière, vont examiner et adopter en procédure d’urgence la nouvelle mouture de la Constitution.
La date du jeudi 31 octobre 2019 pourrait être désormais inscrite dans les annales de l’histoire de la démocratique du Bénin. Les députés de la 8ème législature sont invités ce jour au Palais des gouverneurs pour examiner et adopter la nouvelle nomenclature de la Constitution. La proposition de loi portant révision de la loi fondamentale, initiée par le député Augustin Ahouanvoébla est consécutive au dialogue politique initié par le président de la République, Patrice Talon, pour décrisper le climat sociopolitique vicié par les violences électorales et postélectorales d’avril, mai et juin 2019. A partir de 10heures, le président de la commission des lois, Orden Alladatin, et son premier rapporteur, Razack Abiossè, vont présenter à la plénière leur rapport final adopté en commission. Ce rapport sera soumis par la suite à l’appréciation de la plénière souveraine. Ainsi, la Constitution du 11 décembre 1990 connaîtra pour la première fois de l’histoire sa modification. Du coup, tous les regards sont donc tournés vers l’Hémicycle avec une union sacrée de l’ensemble des Béninois autour de leur loi fondamentale.
Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-Plateau)/Actubenin

Laisser un commentaire