Les pertes économiques liées aux catastrophes naturelles et aux désastres causés par l’homme devraient atteindre 306 milliards de dollars (258 milliards d’euros) en 2017, dont 136 milliards pris en charge par les assureurs, selon les premières estimations du réassureur helvétique Swiss Re publiées mercredi.
L’année 2017, marquée par les ouragans Harvey, Irma et Maria qui se sont abattus sur les Caraïbes et le Sud-Est des États-Unis, est ainsi la troisième année la plus coûteuse pour les assureurs, les pertes économiques ayant fortement grimpé par rapport à l’exercice 2016, durant lequel elles s’étaient montées à 188 milliards de dollars.
AFP

Laisser un commentaire