Dans le souci d’optimiser la rentabilité des sociétés d’Etat, le gouvernement béninois a décidé d’externaliser la gestion de l’Aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou et le Port autonome de Cotonou. Réuni en Conseil des Ministres le 20 décembre 2017, le gouvernement béninois a autorisé la contractualisation de la gestion du Port autonome de Cotonou et marqué son accord aux fins d’engager les négociations pour la gestion de l’Aéroport de Cotonou.
La gestion du Port de Cotonou incombe désormais donc à la société Port of Antwerp International (PAI), filiale de l’Autorité portuaire d’Anvers, une plateforme maritime, industriel et logistique, spécialisée dans les activités de conseil et d’investissement. Selon le relevé du Conseil des Ministres, le contrat de gestion de gestion du port de Cotonou s’étend sur une durée de trois (03) ans renouvelable, sur la base de l’atteinte des indicateurs de performances.
Dans un communiqué de presse, Kristof Waterschoot, directeur général de Port of Antwerp International, a levé un coin de voile sur sa mission au port de Cotonou. « Notre principale tâche consistera à moderniser l’administration portuaire sur le plan de l’organisation, de rénover les installations obsolètes, ainsi que de préparer et d’orienter l’extension du port… À court terme, PAI assumera certaines fonctions clés au sein de l’autorité portuaire dans le but d’étudier de l’intérieur les processus existants », a déclaré Kristof Waterschoot.
Il faut préciser que cette mission prévoit explicitement l’organisation de formations en gestion en vue de préparer les managers locaux à un transfert progressif de ces fonctions-clés. « Dans cette optique, PAI fera notamment appel à APEC, le centre de formations maritimes d’Anvers et de Flandre » précise le communiqué.
L’Aéroport de Cotonou, pour ce qui le concerne sera probablement géré par l’Aéroport de Paris International. En effet, sur la base du rapport du Comité ad hoc mis en place par l’Etat béninois pour définir un meilleur cadre de gestion des aérodromes du Bénin, le gouvernement béninois a autorisé la création d’une société de patrimoine de droit public, pour la détention et la gestion des actifs aéroportuaires du Bénin.
A ce titre, il a été créé retenu que des sociétés spécialisées recrutées pour en assurer la gestion. C’est pourquoi le gouvernement a marqué son accord aux fins d’engager les négociations avec Aéroport de Paris International pour la gestion de l’Aéroport de Cotonou.
Rappelons que pour des soucis de performance, plusieurs structures d’Etat ont fait l’objet de gestion déléguée et plusieurs hôpitaux sont mis en affermage. Plusieurs d’autres structures ont été purement et simplement liquidées par l’Etat béninois faute de résultats.
Ignace SOOSOU / Beninwebtv

Laisser un commentaire