Depuis quelques heures, une information selon laquelle le parti FCBE aurait reçu son récépissé provisoire après le remplacement dans ses instances de l’ex-député Valentin Djènontin et Komi Koutché fait le tour des réseaux sociaux. Une information à laquelle ces derniers ont apporté des clarifications.

En effet, lors d’une rencontre avec le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, il avait été expliqué aux responsables du parti qu’il fallait qu’ils extirpent de leurs instances les membres en conflit avec la justice. Suite à cette information, le parti a entrepris des démarches à l’endroit des concernés dont Komi Koutché et Valentin Djènontin en exil depuis plusieurs mois. Pour répondre aux démarches de leurs pairs, les deux exilés ont adressé une correspondance au parti pour donner leur position sur le projet de leur remplacement au sein des instances.

Dans cette correspondance adressée au Bureau politique du parti, Valentin Djènontin et Komi Koutché ont exprimé leur désapprobation par rapport aux nouvelles exigences du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique avant la délivrance du récépissé d’enregistrement. Toutefois, ils ont demandé au Bureau de procéder à leur remplacement au sein des instances si cela « devraient être l’émanation du congrès annoncé… ». 

Correspondance de Komi Koutché et Valentin Djènontin au Bureau Politique des FCBE

C. Houngbadji/Beninwebv

Laisser un commentaire