Les députés de la 7ème législature étaient en plénière hier jeudi 13 septembre 2018 pour décider de la poursuite ou non de cinq (05) anciens ministres du régime Yayi. Dans le lot, il y a l’ex ministre de l’économie et des finances, Komi Koutché qui a été défendu par le député Rachidi Gbadamassi lors du débat.

L’autorisation de poursuivre l’ex argentier, Komi Koutché n’a pas été accordée à la justice. Les députés dans leur majorité ont estimé que le mis en cause ne devrait pas être envoyé devant la Haute Cour de Justice dans ce dossier agité par la justice. Ce qu’a tenté d’expliquer l’honorable Rachidi Gbadamassi qui a mis en jeu ses compétences juridiques pour situer les uns et les autres.

Pour le député de la 8ème circonscription électorale, le dossier pour lequel l’autorisation de poursuite est demandée est du domaine du droit privé. A l’en croire, la gestion dudit dossier n’a rien à avoir avec la Haute Cour de Justice. Mieux, il estime que le dossier dans son fond, manque d’éléments convainquant. A cet effet, il fait constater que les faits relatés dans la lettre de saisine du Procureur n’ont aucun lien avec la fonction de ministre assurée par le mis en cause.

Beninwebtv

Articles similaires

Laisser un commentaire