Bénin – référendum : le BMP n’a pas peur de la réaction du peuple dans les urnes

Après l’échec de la proposition d’amendement de la constitution introduite par le BMP ce Jeudi 05 juillet 2018 au Parlement, la voie du référendum s’est ouverte. En effet, les dispositions en vigueur impose la consultation populaire à toute proposition ou projet de révision de la constitution qui échoue à la deuxième étape du vote à l’Assemblée.

Selon les initiateurs de cette deuxième tentative de révision constitutionnelle, le rejet de la proposition par leurs collègues de la minorité n’est pas en réalité un échec. A en croire le député Arifari Bako, la recevabilité de la proposition d’amendement ouvrait au départ l’occasion du référendum. Ce qu’il considère comme une victoire du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP).

Pour le député Arifari Bako, l’organisation du référendum comme le souhaite l’esprit des textes permettra de savoir ce que le peuple pense de la modification de la loi fondamentale. Il a ainsi la latitude de donner son accord pour la révision de la constitution ou encore manifester son désaccord. Mais dans tous les cas, le BMP n’est pas craintif par rapport aux résultats qui sortiront si le référendum était organisé. “Si nous allons au référendum et le peuple dit Non, nous l’accueillerons comme un message et nous n’avons pas peur de savoir ce que le peuple pense”, a-t-il déclaré.

Ainsi, le BMP se prépare pour la bataille du référendum qui pourrait donner lieu à toutes sortes de jeux politiques. “Une contre compagne fait partie du jeu politique. Nous n’avons pas peur que des gens se lèvent pour aller dire sur le terrain qu’ils  sont pas d’accord avec ce qui est proposé. Nous ferons le combat sur le terrain si le chef de l’État accepte l’option du référendum. La proposition d’amendement lui sera transmise et c’est à lui de décider de la suite à donner”, a-t-il affirme.

Pour rappel, le vote devant acté la révision de la constitution exige l’avis favorable des 4/5 des députés du Parlement. Mais à l’issue du vote, le décompte a affiché 62 voix “pour” et 19 “contre”. Ainsi, la proposition d’amendement introduite par les huit députés de la mouvance présidentielle a été rejetée.

Beninwebtv

Laisser un commentaire