La ministre de l’Economie numérique et de la communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, a pris contact avec les organisations des professionnels des médias, mardi 28 novembre 2017, à la Maison des médias Thomas Megnassan. Cette descente de la ministre a pour but, entre autres, de prendre connaissance des difficultés que rencontrent les hommes des médias dans l’exercice de leur profession.

A cet effet, plusieurs difficultés ont été répertoriées. Il s‘agit du piratage des fréquences de Soleil Fm, la vulgarisation et l’application du Code de l’information et de la communication. Pour le président de l’Union des professionnels des médias de Bénin (Upmb), Franck Kpochémè, les hommes des médias attendent toujours la vulgarisation du tout nouveau code sur le numérique ainsi que la prise des outils réglementaires qui l’accompagnent pour son applicabilité.« Le gouvernement a décidé depuis 2009 de l’augmentation progressive de l’aide de l’Etat à la presse privée à un milliard sur trois ans, mais force est de constater que cette décision n’a pas connu un début d’exécution », a-t-il déclaré. Il déplore ensuite, l’attitude des dirigeants envers les hommes des médias. La Ministre del’économie numérique et de la communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, a promisd’apporter des résolutions aux différentes difficultés répertoriées. Car, les médias constituent un maillon important dans l’enracinement de la démocratie, de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance au Bénin.« Je suis disposée à accompagner la presse et apporter mon assistance sur tous les plans », a-t-elle indiqué. A l’en croire, la situation de Soleil Fm préoccupe le gouvernement et des actions seront menées dans les brefs délais.

Donald Kévin
Gayet (Stag) / Actubenin.com

2 Réponses

  1. Léon

    Je ferai désormais de cette plate forme ma source première d’information.
    Je regrette que la page Facebook d’une site aussi bien achalandée recueil si peu de j’aime ♥.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.