La Commune de Sèmè-Podji vient d’être honorée à travers son maire. Le Parlement africain de la société civile a décerné à Charlemagne Honfo le Prix du  »Meilleur maire africain de l’année 2018 ». Cette distinction honorifique lui a été attribuée le jeudi 20 décembre 2018 à la salle de délibération, en présence des conseillers communaux, sages et têtes couronnées.

Après les présidents Henri Konan Bédié de la Côte d’Ivoire, Ali Bongo du Gabon, Alpha Condé de la Guinée, le maire Raymond Dassi de la Commune Italienne de San Lazaro, le gouverneur de l’État de Pennsylvanie Tom Wolf, c’est au tour de l’édile de Sèmè-Podji d’entrer dans le cercle restreint des fils d’Afrique qui méritent d’être célébrés. Charlemagne Honfo a été fait meilleur maire d’Afrique par le Parlement africain de la société civile.  »Engagement pour la bonne gouvernance, bien-être de ses administrés, promotion de la démocratie, attachement aux valeurs morales, contribution au développement de son pays par sa commune… », ce sont là les qualités reconnues au premier citoyen de Sèmè-Podji. Pour le président du Parlement africain de la société civile, le Maire de Sèmè-Podji est un homme exceptionnel rempli de bonne volonté pour le développement de sa communauté. « Nous sommes venus témoigner notre attachement au travail bien fait, au dynamisme de votre commune. Votre engagement personnel à sa modernisation, votre rigueur dans le travail bien fait, votre sens de grand manager et la bonne gouvernance du bien public ont retenu notre attention. Je voudrais associé à cela la qualité du Plan de développement communal 3ème génération que vous avez initié l’année dernière pour faire de Sèmè-Podji, d’ici à 2025, la commune la mieux gouvernée », lui a signifié Jean-Claude Kessé.

 

Le lauréat, tout ému, a dédié ce prix à tout son conseil, son personnel et à toute sa population. « Loin d’une récompense, c’est un défi qui nous est adressé. Ayons le courage de continuer dans ce sens, car, demain sera meilleur », a lancé Charlemagne Honfo. À travers cette distinction, Sèmè-Podji est, ipso facto, élue au rang des bénéficiaires d’un financement de projet de 50millions d’euros.

 

Le parlement africain en question

 

Le Parlement africain de la société civile est la plus grande plate-forme d’échange entre les organisations de la société civile africaine affiliées aux nations unies. A ce titre, il a le privilège de conduire des discussions sur le financement des projets de développement. C’est ainsi que ce prix triennal d’excellence a été initié pour magnifier les institutions ou personnalités les plus méritantes. Ce prix d’excellence a pour but de récompenser chaque trois ans, soit un homme d’Etat, un gouvernement, une organisation ou toute personne qui, par sa politique, son engagement, ses prises de position  ou la qualité de son travail, impacte sur le quotidien des populations.

 

JSB/Actubenin

Articles similaires

Laisser un commentaire