L’émission « L’Entretien » de E-télé a reçu dimanche 1er septembre 2019, le président de la Commission des lois à l’Assemblée nationale, Orden Alladatin. A cette occasion, il a passé en revue les actions menées par les députés au cours des 100 premiers jours à l’hémicycle.

« Le début du mandat de la 8ème législature consacre une transition au niveau du système partisan avec son lot de sacrifices ». C’est ce qu’a déclaré, Orden Alladatin, invité de Gilchrist Tchidi sur l’émission L’Entretien de E-télé. Il a apprécié les 100 premiers jours de la 8ème législature. Selon le député, cette législature est engagée à jouer pleinement sa partition. Sur les actions menées au cours de ces 100 premiers jours au Parlement, il a fait savoir que le président Louis Vlavonou a son style de faire comme les autres présidents qui l’ont précédés à la tête de l’institution parlementaire. Il a évoqué sur le plan administratif, la réinstauration de la cérémonie des couleurs à l’Assemblée nationale. « Cette tradition est de moins en moins respectée », a opiné Orden Alladatin. Au nombre des autres actions, il évoque le déploiement du personnel qui est en cours, la ponctualité aussi bien du personnel de l’hémicycle que des députés aux différentes sessions comme prévus par les textes. « On vient de faire 100 jours. J’ai suivi la dernière fois les membres du gouvernement qui ont félicité le Parlement. Ils ont dit, que lorsqu’ils viennent à l’hémicycle, les commissions siègent et ils sont reçus aussitôt », a-t-il déclaré. Sur le plan législatif, il a fait savoir que les députés attendent des propositions et des projets de loi afin de pouvoir les examiner pour le bonheur des populations. Profitant de cette occasion, il a fait observer que les commissions techniques de l’Assemblée nationale travaillent en parfaite symbiose avec Louis Vlavonou. « Les signaux sont au vert et le Parlement travaillera à assainir le paysage politique. On ne peut plus reculer parce que la fragmentation nous a fait trop de mal. Nous avons convenu corriger cela. La marche est irréversible. Les éléments du contenu peuvent évoluer », a-t-il laissé entendre.

 

Plusieurs défis en attente

 

Selon le député Orden Alladatin, plusieurs défis attendent ses collègues de la 8ème législature. Il s’agit entre autres, du contrôle de l’action gouvernementale. Sur ce point, il a fait remarquer que cela relève des prérogatives de l’Assemblée nationale et elle en a conscience. A cela s’ajoutent, les projets allant dans le sens d’une meilleure gouvernance et du développement du pays. A ce niveau, il a fait cas de la construction des routes notamment l’asphaltage, l’accès à l’eau potable et à l’électricité. « Nous encourageons le gouvernement à aller chercher des capitaux à des taux intéressants pour la postérité. Nous allons aider le pouvoir de sorte que certaines situations que nous vivons à nos frontières par la faute de certains de nos concitoyens ne nous arrivent plus », a-t-il conclu.

 

Léonce Adjévi/Actubenin

Laisser un commentaire