Le DG du port autonome de Cotonou (PAC), Joris Thys impulse un nouveau dynamisme au poumon de l’économie nationale. Après quelques mois de gestion, il établit un nouveau plan. Dans le but d’accueillir dans ses bassins des bâtiments de 300 mètres d’ici à la fin de 2019, il entrevoit dès le mois d’août, huit semaines de travaux à cet effet, selon un publication de JA du 23 juillet.

Aussi devra-t-il engager des travaux de dragage et d’agrandissement qui démarrent en avril 2020. Ces travaux entrent dans le cadre d’un plan de 591 milliards de FCFA (900 millions d’euros) impulsé par PAI, en cours de bouclage auprès de banques et de bailleurs de fonds internationaux.
La vision qui sous-tend cette initiative est d’atteindre d’ici à trois ans les 15 à 16 m de tirant d’eau partout dans la darse (de 11,5 à 13,5 m actuellement) et une surface de près de 270 hectares (soit 25 ha de plus).

Lesdits travaux qui restent la grande préoccupation du directeur général, faciliteront l’accostage des bateaux plus longs, de 340 m (contre 275 m aujourd’hui).
Aussi pourra-t-on passer de 526 000 à 800 000 conteneurs équivalents vingt pieds (EVP) d’ici à 2025.
L’érection d’un terminal vraquier et une zone logistique sous douane de 50 ha sont en projet pour desservir l’hinterland. 
G.A.

24hauBénin

Laisser un commentaire