Quelques doutes au départ, mais le rêve est enfin réalisé. Maria Gléta 2, c’est désormais du concret. La construction de la centrale thermique de 120 Mégawats est totalement achevée.  Au cours du Conseil des ministres d’hier, le ministre de l’Energie Jean-Claude Houssou,  a rassuré une fois encore des diligences faites pour déployer tout le potentiel de ces machines. Maria-Gléta 2 est différent de l’autre.

Le  Gouvernement du Nouveau Départ avance avec méthode sur les chantiers cruciaux de la République. Dans tous les secteurs, le style de gouvernance permet l’atteinte sans bruit des objectifs. Pas un seul secteur n’échappe à cette rigueur en vue de la résolution diligente des nombreux défis du pays. Dans le domaine de l’énergie, le sérieux qu’imprime le Gouvernement a produit des résultats concrets et réels. Le relevé du Conseil des ministres de ce mercredi 3 juillet 2019 est la consécration de cette œuvre inlassable du Chef de l’Etat au service de la sécurité énergétique. La nouvelle qui délivre tout un peuple de l’inconfort énergétique est que la construction de la centrale est achevée et le démarrage des différents moteurs réalisés avec succès. Pour certifier la qualité des travaux, des missions d’évaluation se sont succédé. Leurs conclusions ont accouché d’assurance scientifique sur la bonne qualité des installations et du respect des délais contractuels.

 

Les assurances du Ministre de l’énergie

 

De façon péremptoire, le Ministre de l’Energie Jean-Claude Houssou a rassuré le Conseil que la réception provisoire de la centrale aura lieu sous peu et que sa mise en service ne saurait tarder. Les nouvelles sont donc bonnes. Le Bénin a gagné le pari énergétique. Tout concourt donc désormais à admettre que le sérieux du travail du Gouvernement tend à résoudre de façon définitive les grands défis d’une Nation en pleine transformation. Sans bruit, la question de l’énergie est en train de trouver une réponse efficace avec cet apport en énergie. Pour renforcer cet apport, le Gouvernement ne compte pas s’arrêter à cet apport. Il compte procéder à l’extension future de la centrale à hauteur de 135 Mégawatts. Pour ce faire, un domaine complémentaire de 3.5 hectares est en cours d’acquisition. Dans ce cadre, une commission en charge de l’évaluation des modalités d’acquisition du domaine complémentaire travaille inlassablement pour l’aboutissement de ce projet. Au cours du Conseil des ministres d’hier, le Gouvernement a autorisé l’acquisition du domaine. Il a également instruit les ministres concernés à prendre les dispositions pour sécuriser le domaine. Le rêve Maria Gléta est définitivement achevé. En avant pour de nouveaux défis !

 

Abdourhamane Touré/Actubenin

Laisser un commentaire