Le Conseil communal de Sèmè-Podji est en session ordinaire depuis mercredi 29 novembre 2017. La 4ème pour l’année 2017, ces assises seront l’occasion de prise de décisions majeures.

A Sèmè-Podji, l’heure est à la mobilisation pour mieux aborder les grands enjeux de développement de l’année 2018. Les vingt-cinq conseillers s’attèlent à ça depuis l’ouverture de la 4ème session ordinaire qui leur permettra de faire une projection quasi-scientifique des questions touchant aux conditions de vie des paisibles populations. Au total, quatre points sont inscrits à l’ordre du jour. Le premier concerne la lecture, l’amendement et l’adoption des procès verbaux des troisièmes sessions ordinaire et extraordinaire. Le deuxième a rapport à l’amendement et l’adoption du rapport d’activités du maire pour le compte du 4ème trimestre. Le troisième, c’est l’étude et l’amendement du budget primitif gestion 2018. Enfin, le Conseil aura à étudier et amender deux communications de l’autorité communale. Primo, il s’agit de la communication n°08/Sg-Sad du 23 juin 2017 relative à l’adoption du projet de plan de voirie et des équipements de la tranche B du lotissement de Djèrègbé. Secundo, Charlemagne Honfo présentera la communication n°16/Sg-Sad du 24 novembre 2017 ayant rapport à la demande d’autorisation de mise à disposition d’un domaine de quatre hectares au profit du ministre de la santé pour abriter l’hôpital de la zone sanitaire Porto-Novo-Aguégués, Sèmè-Podji. Le menu est garni, et le numéro 1 croit fermement en la capacité des siens pour cette noble tâche. « Je ne doute pas un seul instant de vos capacités intrinsèques et la disponibilité dont vous avez toujours fait preuve pour que ces dossiers soient examinés dans l’intérêt supérieur de nos populations et que nos divergences soient une source de richesse inestimable », leur a-t-il lancé.
Joël Samson Bossou / Actubenin.com

Laisser un commentaire